Le projet Harpegio est né en 2009 dans l’esprit de trois harpistes professionnelles, exerçant en Belgique, en réponse à une question : comment promouvoir la harpe et ses jeunes talents, comment rassembler élèves et professeurs autour de cet instrument certes magique mais que l’on décrit comme solitaire ?

Associée à Agnès Peytour et Vinciane Degroote, Primor Sluchin crée alors l’association Harpegio. L’objectif : encourager activement la pratique de la harpe, soutenir sur le terrain les efforts des jeunes musiciens et faire partager une même passion pour cet instrument.

C’est ainsi qu’est lancé en 2010 le premier concours national de harpe ouvert aux jeunes talents et à tous les niveaux académiques. Deux jours de compétition, de rencontres, de concerts et d’échanges autour de la harpe dans le cadre exceptionnel du Musée des Instruments de Musique de Bruxelles. Dès la première édition, des dizaines d’élèves et leurs professeurs répondent présent.

DSC_0126_resized
DSC_0126_resized

L’évènement, reconnu depuis comme une vitrine et un tremplin pour les jeunes harpistes, est organisé tous les deux ans. Réservé à l’origine aux musiciens belges, il est désormais ouvert à tous les musiciens du Benelux.

Parallèlement à ce concours, Harpegio organise régulièrement des masterclass réputés, plébiscités par les élèves. L’association a ainsi fait venir en Belgique Marielle Nordmann ou encore Bernard Andrès.

http://www.harpegio.eu

Article de la Libre Belgique